© SPA de Besançon, tous droit reservés, toute reproduction des contenus de cette galerie (photos et textes) est interdite. Article L. 122-5 du Code de la Propriété Intellectuelle -  Mentions Légales - création PG

  • Facebook - Black Circle

Suivez nous sur Facebook

1/30

"Une collecte en faveur de notre SPA, organisée par les Lycéennes du Lycée Saint-Jean, aura lieu les samedi 7 et dimanche 8 Décembre 2019 au magasin Jardiland Chateaufarine "

DSCN7922.JPG
Nous aider
Adopter

 

La Société Protectrice des Animaux de Besançon a fêté en 2017 ses 80 ans et son activité est toujours très importante. C’est une association qui compte plus de 1200 adhérents et une centaine de bénévoles réguliers.

Elle fut créée par un groupe d’industriels de Besançon, le 4 février 1937 et  le premier refuge fut construit sur la commune de Chalezeule, au bord de la route de Belfort, sur un beau terrain de près de deux hectares offert à l’association.
A l’époque, c’était à la campagne et au milieu de terres agricoles.  Grâce à ce don initial, la SPA a pu rester à la sortie de Besançon jusqu’à ce qu’elle soit rattrapée par la zone commerciale et industrielle. N’ayant pas la nécessité de conserver autant de terrain, la SPA de Besançon a pu céder en 1983, près d’un demi-hectare à l’hypermarché Rond Point devenu Carrefour et procéder ainsi à la première extension des chenils sous la forme de deux bâtiments spécialement dédiés. Faute de moyens financiers, la réfection des lieux s’est arrêtée là.

La SPA de Besançon et de Franche-Comté - appellation complète due à l’existence de plusieurs anciennes filiales dont  Gray, Dole et Baume-les-Dames, aujourd’hui indépendantes ou disparues  - va permettre d’obtenir en 1968 un précieux sésame : la reconnaissance d’utilité publique qui permet de recevoir sans fiscalité les dons et les legs et qui donne un statut particulier autorisant l’association à représenter les animaux victimes, devant les tribunaux..

Au début des années 1970, une permanence est créée, rue de la Bibliothèque à Besançon et le premier Trait d’Union voit le jour.
Il ne cessera pas de paraitre et constitue un lien trimestriel avec les adhérents.

Un peu d'histoire

Vous souhaitez aider les animaux et vous engager concrètement sur le terrain?

Le poste d'enquêteur est fait pour vous !

 

La mission de l'enquêteur : 

- constater sur place la situation de l'animal, suite à un signalement.

- établir le contact avec les propriétaires.

- évaluer l'état de santé de l'animal.

- prendre contact si besoin avec d'autres instances ( mairie etc).

- faire un rapport de constatation.

- être présent aux réunions tous les.1ers lundis de chaque mois.

 

Les interventions :

- parfois dans toute la Franche-Comté.

- en binôme uniquement.

- un véhicule est vivement conseillé.

 

La spa reçoit chaque jour plusieurs signalements de maltraitance, en constante augmentation. 

 

Nos équipes ont besoin de renfort !

 

Un enquêteur doit faire preuve de bienveillance, de discrétion et posséder un sens de l'éthique humaine et animale.

 

Être enquêteur est un engagement auprès de la spa mais surtout auprès des animaux.

Vous serez au plus près des situations d'urgence et vous devrez faire preuve de sens pratique et de discernement.

 

Si cette mission passionnante vous intéresse : contactez-nous par mail en nous exposant vos motivations, et en nous indiquant un n° de téléphone où vous êtes joignable à spa25-besancon@orange.fr 

 

Nous serons ravis de vous compter parmi nous !

"Appel à candidature enquêteurs bénévoles"

 

Dans les années 80, l’accroissement du nombre des abandons, l’apparition de la rage, qui contraint à isoler les chiens en quarantaine et à une surveillance accrue entrainent de nombreux frais mettant la SPA en difficulté financière.  Des manifestations régulières et des interventions dans les médias vont lui permettre de mieux se faire connaitre et de susciter des legs qui vont régulièrement alimenter la trésorerie et compenser la différence entre les recettes et les dépenses toujours plus importantes du fait des obligations légales : salaires et charges sociales, nourriture, vaccinations, identifications…

 

​En décembre 2006, l’extension prévue de la ZAC des Marnières ne permet plus d’envisager de maintenir le refuge à son endroit historique. De longues démarches commencent pour rechercher un lieu d’implantation : Chalezeule toujours, en arrière de la zone commerciale. Mais d’année en année les difficultés et les coûts augmentent ; les années passent sans apporter de solution, jusqu’en 2016 ou grâce à la municipalité de Deluz et à la CAGB, un ensemble de terrains de plus d’un hectare et demi va pouvoir accueillir le nouveau refuge. Ces terrains sont situés au Lieudit Les Longeaux, en bordure de la RD 683 entre la Malmaison et Roulans, mais sur la commune de Deluz. Sur place, il subsiste une maison ancienne datant de 1850 et une maisonnette. Ces deux bâtiments seront gardés ; le plus grand, entièrement rénové, deviendra « La maison des chats ». La maisonnette aura peut-être un jour une destination. A l’arrière, la maison d’accueil et les chenils sont construits entre septembre 2017 et novembre 2018. Le déménagement a eu lieu le 1er décembre 2018, après 20 ans au moins d’espoirs déçus. Enfin !

 

Françoise DODANE (Présidente de la SPA de Besançon de 1983 à 2019)
Fabienne CHEDEVILLE (Présidente de la SPA de Besançon depuis 2019)

NAVIGUER VERs

en cliquant sur la flèche

Contact et visite
Signalement
Faire un don
Le refuge